Retour en haut

LES CREATIONS L’BOULEVARD

Les résidences de création musicales proposées par L’Boulevard ne sont pas uniquement des rencontres entre musiciens de différents horizons. Si elles permettent à des artistes marocains et internationaux de collaborer ensemble et de s’ouvrir à de nouvelles cultures et sonorités, ces résidences sont également le fruit de partenariats de longue date, pensées comme des projets de développements culturels par-delà les frontières. Ainsi, les créations musicales de L’Boulevard sont souvent la partie émergée du travail de fond mis en place avec des festivals et structures partenaires à la démarche similaire.

Cette année, la résidence Jokko Fam représente parfaitement cette mise en réseau, puisqu’elle réunit les efforts de L’Boulevard, du Festival Assalamalekoum (Nouakchott) et du Festa2H (Dakar), partenaires depuis six ans, auquel s’est récemment ajouté le Festival sur le Niger (Segou). Chaque année depuis 2012, Jokko rassemble des musiciens du Maroc et d’Afrique de l’Ouest qui se rencontrent, travaillent ensemble et montrent le résultat de leur créativité sur les scènes des différents festivals mentionnés. Pour cette 17ème édition, ce projet de co-création hip hop célèbre les voix féminines.

Autre collaboration historique, celle de L’Boulevard avec la communauté de l’Aragon en Espagne, d’abord établie avec le festival Pireneos Sur dès 2009, et, depuis 2016, avec le festival En El Camino de Santiago. Cette aventure musicale ne se solde pas uniquement par des concerts au Maroc et en Espagne, mais donne souvent lieu à des projets durables, qui mènent à la production d’albums : c’est le cas pour Casser le Mur en 2009, avec, du côté marocain, Oum, Foulane, Hicham Bajjou, Badre Belhachmi et DJ Mood, ou encore Dos Medinas Blancas  en 2015 avec Nabyla Maân et Carmen Paris, pour ne citer que ces deux exemples. Cette année, L’Boulevard accueille la résidence De Viento y Arena, composée de six musiciens marocains et espagnols et créée entre Casablanca et Huesca. Après les concerts aux festivals En El Camino de Santiago et L’Boulevard, un album éponyme sera enregistré entre les deux villes.

La création musicale est également l’occasion pour L’Boulevard de créer de la valeur ajoutée en réunissant des univers qui pourraient, faute d’occasion, ne jamais se croiser. Ainsi, lorsque l’équipe décide d’inclure The Kominas et leur punk américano-pakistanais à sa programmation, elle se met à rêver d’une collaboration avec les trublions casablancais de Betweenatna (détails ci-dessous). Une rencontre qui promet une bonne dose d’impertinence déjantée.

La scène de L’Boulevard accueillera aussi le groupe M’Africa, composé de musiciens marocains, ivoiriens et camerounais. Leur point commun : tous installés à Casablanca, ils se sont rencontrés au Boultek. Résultat: un son afro-tradi-chaâbi bien particulier, porté par une formation groove actuelle. En attendant la sortie de leur premier album, c’est un voyage musical à travers le continent que M’Africa s’apprête à raconter.

 

© Powered by Armancia.com